Trio DESDEMONE

trio desdemone

 

En 2015, la clarinettiste Joséphine Besançon, la pianiste Bianca Chillemi et l’altiste Julie Le Gac, se rencontrent au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, et forment le Trio Desdémone. Elles sont alors invitées par le festival de l’AJAM pour une tournée en région alsacienne : une amitié musicale est née.


C’est à Mozart, on le sait, que l’on doit la trouvaille. C’est l’été, et le compositeur, qui se repose chez des amis musiciens, leur écrit un petit divertissement – le temps d’une partie de quilles, dit-on. Fasciné par le potentiel de la clarinette qu’il a découverte quelques années plus tôt, fin connaisseur de l’alto qu’il pratique lui-même, Mozart exploite magnifiquement la proximité des deux instruments dans un tissé subtil avec le piano. Nous sommes en 1786 et il faudra plus d’un demi-siècle avant que la formule novatrice ne soit reprise.


Enjouées, passionnées, audacieuses, les trois musiciennes partagent avec le même engouement leur amour du répertoire pour cette formation.

Joséphine Besançon – Clarinette

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en juin 2017, Joséphine Besançon obtient un Master dans la classe de Pascal Moragues et Jérôme Comte avec les félicitations du jury. Egalement très curieuse des autres écoles européennes, elle étudie un semestre à l’Académie Sibelius de Helsinki avec Harri Mäki dans le cadre d’un Erasmus.

Animée par l'envie de découvrir les larges possibilités du répertoire de la clarinette, autant en orchestre symphonique qu'en musique de chambre, elle est investie dans plusieurs formations. Elle fait partie de l’ensemble Saxback ainsi que de l’ensemble MAJA (ensemble de musique de chambre avec voix) lauréat au concours de la FNAPEC en avril 2018.
Elle collabore aussi régulièrement au sein de différents orchestres (Orchestre de l'Opéra de Paris, Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Helsinki, Orchestre de l’Opéra de Rouen). En juillet et août 2016 elle joue au sein de l'Académie de Santander ainsi que l'Académie de Lucerne sous la direction de Susanna Mälkki et Alan Gilbert. Elle poursuit actuellement un second Master en clarinette basse au CNSMDP avec Alain Billard.

Julie LE GAC – Alto

Passionnée, curieuse, et douée d’une sensibilité artistique, l’altiste Julie LE GAC s’implique dans de nombreux projets, à la fois collectifs, novateurs et pédagogiques.

Après avoir étudié l’alto auprès de Michel Michalakakos, puis dans la classe de
David Gaillard et Nicolas Bone au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où elle a obtenu en juin 2016 sa Licence, elle se perfectionne aujourd'hui en Master dans la classe de Lawrence POWER à la Hochschule de Zürich (ZHDK).

Elle a déjà obtenu plusieurs récompenses et prix en tant qu’interprète soliste 

(Concours L. Bellan 2010, Concours des Jeunes Altistes 2011) mais c’est pour l’instant surtout dans des expériences collectives qu’elle s’épanouit.

Elle a en effet déjà participé à de nombreux Festivals et Académies d’orchestre de dimension internationale (Orchestre Français des Jeunes, Gustav Mahler Joung Orchestra, Schleswig Holstein Musik Festival,...) et collaboré avec plusieurs orchestres professionnels (Opéra de Paris, Orchestre de Paris, Orchestre national de Lorraine...). De 2016 à 2018 elle faisait partie de l'Académie de l'orchestre de l'Opéra de Zürich et y joue aujourd'hui encore régulièrement.

Ce plaisir du partage artistique s’inscrit aussi dans sa pratique de la musique de chambre : membre du trio Desdémone (Alto, Clarinette, Piano) avec lequel elle participe à plusieurs festivals,elle a participé aussi au Zermatt Music Festival Academy, (musique de chambre et orchestre de chambre) avec des musiciens du Philharmonique de Berlin.

Elle explore différentes formations et se produit régulièrement au sein d’ensembles à géométries variables, et dans des univers artistiques divers (Jazz, musiques improvisées,...)

C’est dans cette vibration artistique commune que Julie Le Gac veut poursuivre sa carrière ; elle souhaite aussi transmettre sa passion à travers la pédagogie et espère développer des projets de médiation culturelle et de sensibilisation musicale.

Bianca Chillemi – Piano

Bianca Chillemi est une pianiste aux multiples facettes : depuis toujours, poussée par une grande curiosité et un amour du partage, elle se dédie à la musique de chambre et au répertoire lyrique.  C’est donc dans la continuité de cette démarche engagée qu’elle obtient un master dans la classe de lied et mélodie d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), ainsi qu’un second master à l’unanimité du jury dans la classe de direction de chant d’Erika Guiomar et Nathalie Dang. Passionnée par le lied et la mélodie, Bianca Chillemi est finaliste en octobre 2017 du concours international Nadia et Lili Boulanger à Paris avec la soprano Marianne Croux et se produit au Centre de Musique de Chambre de Paris en mars 2017 avec le baryton-basse Florian Hille avec le Winterreise de Franz Schubert. Très recherchée pour ses qualités d’écoute et ses dons d’accompagnatrice, elle assiste le baryton-basse Christian Immler dans ses masterclasses au Mozarteum de Salzburg. Elle accompagne aussi les masterclasses de Patricia Petibon et Vincent Le Texier. En 2013 elle fonde son propre ensemble dédié à la musique de chambre du XXème siècle avec voix, l’Ensemble Maja. Avec cet ensemble, elle gagne le 1er prix du concours international Musiques d’Ensemble de la FNAPEC en avril 2018 à Paris. Son ensemble est en résidence à la fondation Singer Polignac depuis 2016. Elle est pianiste cheffe de chant sur le Voyage à Reims de Rossini à l’abbaye de Royaumont en mai 2015, opéra mis en scène par Stephan Grögler. Ainsi que sur la production de la Cité de la Musique à Paris de l’opéra de Betsy Jolas, Iliade L’amour, sous la direction de David Reiland, en mars 2016. Son vif intérêt pour la musique contemporaine l’amène à être sélectionnée par le festival d’Aix-en-Provence pour l’académie Voix et Création en juillet 2015. En 2017, elle travaille en collaboration avec l’orchestre Les Siècles et l’atelier lyrique de Tourcoing, comme cheffe de chant sur l’opéra I.D.,une création du compositeur Arnaud Petit. Elle travaille avec des chefs tels Leonardo Garcia Alarcon, Catherine Simonpietri, Mathieu Romano.  Bianca est soutenue par la Fondation Meyer et le mécénat Société Générale.

France Bleu Drome Ardeche              La Drôme              Le Buis              Office de Tourisme de Buis les Baronnies              Com Com Baronnies              Rhône Alpes