CARMEN

Quatrième et dernier opéra de Georges Bizet, qui meurt un soir de représentation, l’année même de la création, persuadé de l’échec inéluctablecarmen de sa partition.

Carmen devient pourtant l’opéra le plus joué dans le monde entier, et son succès tient autant à l’efficacité d’un livret dont le naturel et la simplicité ont fait date, grâce à la remarquable adaptation que font Meilhac et Halévy de la nouvelle de Mérimée, qu’à sa mise en musique où se déploient tous les extraordinaires talents de mélodiste, d’harmoniste et d’orchestrateur de Bizet. Rarement pareille osmose entre texte et musique a pu être réussie.

L’intrigue est connue : chargé en tant que brigadier d’emprisonner la belle Carmen, cigarière gitane coupable de violences sur une rivale, José succombe à son charme, la laisse s’enfuir, déserte son poste, et, abandonnant sa fiancée Micaela, rejoint avec elle une bande de contrebandiers.

Au terme d’une relation tourmentée riche en péripéties, Carmen abandonne José pour le toréador Escamillo (par ailleurs destinataire de l’air le plus célèbre de l’opéra !).

Ayant tout sacrifié à cet amour, incapable d’accorder à l’indomptable gitane cette liberté de choix qu’elle revendique si farouchement malgré la certitude qu’elle a de la mort qui l’attend, José poignarde Carmen et se constitue prisonnier.

Plus de héros légendaires, de grandes figures historiques, mais des personnages ancrés dans la vie réelle et simplement mus par des sentiments humains auxquels le public peut s’identifier, et, pour la première fois, la figure d’une femme véritablement libre : telles sont les causes du succès de Carmen. Bizet ouvre ainsi la voie au vérisme de Puccini, et plus largement encore, aux réalisations du XXème siècle.

Distribution

Marta Babic : Carmen

Patrick Garayt : Don José 

Emilie Ménard : Micaela

René Linnenbank : Escamillo 

Pierre Guiral : Zuniga et Morales

Chani Bauza : Mercedes

Alfred Bironien : Le Dancaïre

Chœur de Puyméras

Chœur d’enfants

Chœur Oct’enbulles

Eric Breton : coordinateur de l'orchestre et clavier

Catherine Sternis : piano

Walter Grimmer : violoncelle

Sylvie Rogier : Flûte

Rachel Faucon : Percussion

Newsletter

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter.

France Bleu Drome Ardeche              La Drôme              Le Buis              Office de Tourisme de Buis les Baronnies              Pays Une Autre Provence              Rhône Alpes