Trio Anpapiétrio anpapie 2

Fortes d’expériences musicales différentes autant que croisées, Alice Piérot, Fanny Paccoud et Eléna Andreyev mettent à l’œuvre, dans le travail du trio à cordes, certaines de leurs plus chères préoccupations d’interprètes. Tissé subtil des individus, de leurs frontières, de leur capacité d’échange, le trio à cordes implique de chacun une présence entière; accord de trois sons, couleurs primaires de l’harmonie, c’est un précipité de musique.

Le trio à cordes est loin d’avoir un répertoire aussi fourni que celui du quatuor, il a cependant inspiré, depuis le début de la période classique, plus d’une œuvre extraordinaire. Schoenberg ne disait-il pas que le Trio KV.563 de Mozart était son meilleur quatuor à cordes ?

Fondé en 2002, le Trio anpapié, par choix esthétique et souci d’authenticité, joue sur des cordes en boyaux et tente d’accorder instruments et archets avec pertinence.

Le commerce avec les compositeurs, morts ou vifs, la confrontation avec l’œuvre, dans son moment d’écriture comme sous les regards successifs qui l’ont menée jusqu’au XXIe siècle, l’apprentissage et le jouer par cœur des partitions, sont autant de sentiers qu’emprunte anpapié pour concerter.